l’Union africaine (UA) a enfin lancé le Marché unique africain du transport aérien (SAATM). Ce projet démarre avec 23 pays signataires.

Deux décennies après la déclaration de Yamoussoukro en faveur d’un ciel ouvert africain, le 28 janvier dernier, à Addis Abeba en Ethiopie, l’Union africaine (UA) a enfin lancé le Marché unique africain du transport aérien (SAATM). Ce projet démarre avec 23 pays signataires.

Jusqu’à présent, le ciel africain restait dominé à plus de 70% par des compagnies non africaines qui profitaient de la dynamique du secteur. L’accord signé le 28 janvier prévoit une libéralisation de l’accès au marché entre les États africains, l’exercice des droits de trafic, et la libéralisation complète des fréquences. Chaque compagnie de chacun des 23 pays auront un accès complet aux 22 autres, précisent différents médias américains