Restez connecté avec VoyagExpert en vous inscrivant à notre newsletter

Complétez vos coordonnées dans le formulaire ci-dessous:

Suivre les actualités VoyagExpertRecevoir les infos MICE



*Champs obligatoires


Les données recueillies serviront exclusivement à l’envoi de cette newsletter et vous pouvez à tout moment vous désabonner et demander l’effacement de vos données.

Les voyageurs français et européens devront disposer d’un passeport valide pour entrer au Royaume-Uni à partir du 1er octobre 2021

Les voyageurs français et européens devront disposer d’un passeport valide pour entrer au Royaume-Uni à partir du 1er octobre 2021. Seuls les résidents bénéficiaires de l’Accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, éligibles au (pre) settled status, pourront continuer à utiliser une carte d’identité jusqu’en 2025. Le Royaume-Uni a réparti les pays étrangers sur 3 listes, régulièrement actualisées, en fonction du niveau de circulation du coronavirus : rouge (circulation active du virus), ambre (intermédiaire) et verte (faible). La France est actuellement placée sur la liste ambre. Deux formalités sont à respecter par l’ensemble des voyageurs quel que soit leur pays de provenance (des exemptions limitées pour certains métiers peuvent être trouvées ici) : • La présentation d’un test négatif de moins de 72 heures. Il peut s’agir d’un test PCR ou d’un test antigénique, à condition de respecter un seuil de spécificité de 97% et de sensibilité de 80%. Il est de la responsabilité du voyageur de s’assurer que le test qu’il effectuera respecte bien ces critères. Il est indispensable d’être en mesure de présenter le certificat original de résultat du test (en anglais, français ou espagnol, les traductions ne seront pas acceptées) qui doit comprendre : le nom, qui doit être identique à celui figurant sur les documents de voyage ; la date de naissance ou l’âge ; le résultat du test ; la date à laquelle le prélèvement a été effectué ou reçu par le centre de test ; le nom du centre de test et ses coordonnées ; le nom du test utilisé. L’embarquement peut être refusé en cas de non possession de ces éléments. L’entrée sur le territoire anglais sans la preuve d’un test négatif est passible de poursuites et d’une amende de 500 livres. • La présentation d’un document comprenant les informations relatives à la provenance du voyageur ainsi qu’au lieu dans lequel la période de quarantaine sera effectuée. Ce « passenger locator form » est à compléter en ligne dans les 48 heures précédant l’arrivée sur le territoire britannique. Plus de détail : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/royaume-uni/

Les voyageurs français et européens devront disposer d’un passeport valide pour entrer au Royaume-Uni à partir du 1er octobre 2021.

Seuls les résidents bénéficiaires de l’Accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, éligibles au (pre) settled status, pourront continuer à utiliser une carte d’identité jusqu’en 2025.

 

Le Royaume-Uni a réparti les pays étrangers sur 3 listes, régulièrement actualisées, en fonction du niveau de circulation du coronavirus : rouge (circulation active du virus), ambre (intermédiaire) et verte (faible). La France est actuellement placée sur la liste ambre.

 

Deux formalités sont à respecter par l’ensemble des voyageurs quel que soit leur pays de provenance (des exemptions limitées pour certains métiers peuvent être trouvées ici) :

 

  • La présentation d’un test négatif de moins de 72 heures. Il peut s’agir d’un test PCR ou d’un test antigénique, à condition de respecter un seuil de spécificité de 97% et de sensibilité de 80%.

Il est de la responsabilité du voyageur de s’assurer que le test qu’il effectuera respecte bien ces critères.

 

Il est indispensable d’être en mesure de présenter le certificat original de résultat du test (en anglais, français ou espagnol, les traductions ne seront pas acceptées) qui doit comprendre :

 

le nom, qui doit être identique à celui figurant sur les documents de voyage ;

la date de naissance ou l’âge ;

le résultat du test ;

la date à laquelle le prélèvement a été effectué ou reçu par le centre de test ;

le nom du centre de test et ses coordonnées ;

le nom du test utilisé.

L’embarquement peut être refusé en cas de non possession de ces éléments. L’entrée sur le territoire anglais sans la preuve d’un test négatif est passible de poursuites et d’une amende de 500 livres.

 

  • La présentation d’un document comprenant les informations relatives à la provenance du voyageur ainsi qu’au lieu dans lequel la période de quarantaine sera effectuée. Ce « passenger locator form » est à compléter en ligne dans les 48 heures précédant l’arrivée sur le territoire britannique.

 

Plus de détail :

 

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/royaume-uni/